Berry

Le Berry

Le Berry est composé de plusieurs régions : le Val de Loire (entre Gien et Sancerre), la Sologne (entre Vierzon et Aubigny-sur-Nère), le Pays-Fort, le Sancerrois, la Champagne berrichonne, le Boischaut Nord, le Boischaut Sud, la Brenne.

Le Berry inclus les département du Cher et de l’Indre, la préfecture est Châteauroux.

L’alimentation dans le Berry :

D’abord, le Berry est classé parmi les provinces considérées comme le garde-manger et le dessert de la France. Nulle part comme en Berry on ne savoure un poulet en barbouille (poulet au sang), des amourettes de veau à la crème, du gigot braisé à « la sept heures », des rognons de mouton à la mode de Bourges, du canard aux oignons, de la poule en daube ou aux châtaignes, un dindon à la broche, des carpes à l’étuvée, des champignons sur le gril, l’omelette nohantaise…

Préparations culinaires du Berry

De même, l’huile de noix est très employée pour la cuisine et l’assaisonnement. Mais aussi, les fromages de chèvre de Levroux, Valençay, Sancerre, Savignol ont une renommée qui s’étend au-delà des limites du département. Par exemple, le poirat, le citrouillet (pâté à la citrouille), le truffiat (galette aux pommes de terre)… Puis le guéron aux pommes, le milliat de Levroux, les Sauciaux (grosses crêpes du Mardi gras) et les beugnons (sortes de beignets) sont de savoureuses pâtisseries particulières à cette province.

Les spécialités par ville Berrichonnes

Les villes ont des spécialités très appréciées : Bourges avec les pralines, les forestines et les grillottes du Berry… Saint-Amand avec ses gâteaux, ses pains… Issoudun avec ses croquets et ses massepains, Saint-Satur et Charost avec les croquets et bâtons vanillés… Dun-sur-Auron avec les bûches (genre de sucres d’orge).

 

 

Les boissons dans le Berry :

Le Berry est producteur de grands vins d’appellation contrôlée. Les vins blancs issus du cépage noble le Sauvignon, vins répondant aux appellations : Sancerre, Quincy, Reuilly, sont parmi les plus cotés de France. Ces vins, traditionnellement secs, ont un bouquet très affirmé, beaucoup de finesse et un fumet spécial très agréable, variant avec les terroirs. Mais, à côté des grands vins existent d’excellents vins de coteaux :

Les vins

Les vins blancs de Sauvignon des coteaux du Sancerrois font la gloire de Menetou-Salon, Parassy et Morogues. Ceux des coteaux du Cher et de l’Arnon, depuis Massay jusqu’à Venesmes, sont réputés. Plus au sud, les vins gris des coteaux de Châteaumeillant sont produits de Verdun à La Châtre. On peut passer par Reigny, Saint-Maur, Châteaumeillant, Néret, Urciers, Champillet, à partir de cépages, gamays et pinots. Reuilly fournit également des vins rosés très appréciés, tandis que le pinot rosé du Sancerrois est remarquable.

Les liqueurs

Dans le Berry, il y a aussi la fabrication des liqueurs est l’honneur des Berrichons. Parce que plusieurs maisons en produisent de réputées : à Bourges, on fait surtout le guignolet, à Saint-Amand-Montrond, la prunelle, la sève, le triple sec, la royale-fraise, le cherry-brandy, à Ourouer-les-Bourdelins, la berrichonne, à Mehun-sur-Yèvre, la sève méhunoise. Dans cette production, les fruits : cerises, cassis, fraises, abricots, prunelles, sont très utilisés. Dans l’Indre, les régions de Pouligny et de Fontgombault produisent un kirsch réputé. La brasserie : Producteur d’orges de brasserie réputées, le Berry alimente avec ses malteries d’Issoudun d’importantes brasseries à Pignoux, près de Bourges, et à Châteauroux, lesquelles produisent une bière fraîche et agréable.