nourriture

Comment satisfaire notre besoin de nourriture ?

Mais, qu’est-ce que l’appétit ? C’est le désir conscient de consommer certains aliments (nourriture) en vue d’en retirer des sensations gustatives agréable, déjà éprouvées ou escomptées à l’avance par analogie avec des sensations elles-mêmes connues.

C’est généralement l’appétit qui, plus que la faim, règle la prise des aliments. L’absence d’appétit et de faim (anorexie) est fréquente au cours des maladies et pendant la convalescence. Elle est provoquée notamment, par les états fébriles, les affections du tube digestif, les maladies urinaires, les interventions chirurgicales, les douleurs, etc. On la rencontre aussi chez certains individus dont l’alimentation habituelle est monotone ou mal équilibrée, par exemple chez les jeunes enfants soumis à un régime exagérément riche en féculents et pauvres en vitamine B1 (farines de céréales fortement blutées, riz blanc, pâtes, sucreries, etc.). Sans vouloir forcer maladroitement l’appétit, il est souvent nécessaire de lutter contre l’anorexie. Les moyens de lutter sont une nourriture équilibrée et variée.

Qu’est-ce que la nutrition ?

C’est l’ensemble des phénomènes physiologiques qui, grâce à l’assimilation des principes nutritifs, fournis par les aliments et à l’excrétion des déchets du fonctionnement de la matière vivante, assurent l’entretien et, éventuellement, le développement de l’organisme. Le premier stade de la nutrition, qui conditionne en grande partie tous les autres, est l’alimentation.

Alimentation : comment conserver les produits consommés ?

Viande de bœuf, de veau, de mouton, de porc, charcuterie, volailles, poissons maigres, poissons gras, fruits et légumes, pain et pâtisserie, crèmes glacées, concentrés et jus de fruits, beurre… Nous sommes maintenant familiarisés avec les poissons, les légumes et les fruits surgelés qu’on trouve dans la plupart des supermarchés de France. Mais l’usage du congélateur familial est encore infiniment moins répandu que celui du simple réfrigérateur ou de la machine à laver. Il rend pourtant de grands services à l’ensemble des habitants d’un maison.

Précautions à prendre

Enveloppez les aliments ou mettez-les dans des boites hermétiques. Les emballages se font avec du papier d’aluminium, du papier sulfurisé ou cellulosique (pour la viande et le poisson). Les boites sont, le plus souvent, en plastique, mais vous pouvez utiliser des pots, des bocaux et, même, des plats, en les couvrant avec des bonnets plastifiés ou du papier d’aluminium. Rangez les légumes le plus vite possible, propres (épluchés et lavés), dans des sacs en plastique. Écossez les petits pois. Faites cuire tous les légumes qui cuisent à l’eau, surtout les légumes volumineux (épinards, salade à cuire). Attendez que les aliments soient froids avant de les mettre dans l’appareil. Transvasez les restes dans des récipients adaptés à leur taille, pour éviter de gaspiller de la place.

Les réfrigérateurs

Sauf pour les réfrigérateurs à dégivrage automatique, faites dégivrer une fois par semaine et nettoyez à fond l’appareil. Il ne faut pas ranger dans le réfrigérateur certaine nourriture : pommes de terre, navets, oignons, ail, citrons, bananes, oranges, poires et fromages fermentés (à moins que vous vouliez en arrêtez la maturation). On n’utilise pas de papier journal ni d’emballage souillé. On n’entasse pas les aliments les uns au-dessus des autres, l’air doit circuler. Il faut éviter d’ouvrir la porte sans cesse et, à l’inverse, de la fermer lorsque l’appareil est arrêté.

Conservateur ou congélateur

Pourquoi deux noms ? C’est que la température minima atteinte n’est pas la même. Dans les conservateurs, qui ne sont en fait que de grands évaporateurs, vous ne pouvez conserver que les aliments surgelés, plus ou moins longtemps, selon la température qu’on obtient, au mieux, à l’intérieur de ces appareils. On les trouve, généralement, sous la forme d’appareil mixte : réfrigérateur-conservateur. Préférez les modèles dans lesquels le conservateur est sous le réfrigérateur, vous vous servez plus souvent du second que du premier, il est normal que le réfrigérateur soit à la place la plus accessible. Dans les congélateurs, la température descend suffisamment bas (- 25° C) pour congeler à cœur les aliments, puis, on les règle à -18° C pour la conservation.

Que pouvez-vous congeler ?

Tout, ou presque (sauf les salades, les tomates, les pommes de terre, les pommes fruits …), mais la durée de conservation n’est pas uniforme.

Vous ne conserverez pas forcément aussi longtemps vos produits congelés, vous les utiliserez au fur et à mesure de vos besoins.

Comment procéder à la congélation de nourriture ?

Nous ne vous expliquerons pas en détail la façon de procéder pour chaque produit, nous vous donnons les règles générales. Les légumes et les fruits sont cueillis en parfait état de maturité. Opérez, le plus rapidement possible, entre la cueillette et la mise en congélation. Lavés, égouttés, les légumes sont ébouillantés. Certains fruits sont aussi blanchis (pêches, abricots…), d’autres simplement sucrés (framboises, fraises…).

Viandes et poissons

  • La viande est désossée, dégraissée. Elle ne se congèle qu’après mûrissement : deux ou trois jours pour le bœuf, deux jours pour le veau, un jour pour le porc.
  • Les volailles, vidées, sont lavées à l’eau froide, essuyées. Attendez un jour avant de les mettre à congeler. Les poissons sont écaillés, vidés.
  • Les plats cuisinés ne seront pas assaisonnés avant congélation. Ajoutez sel et épices seulement au moment de l’emploi. L’emballage doit être absolument étanche, de lui dépend en grande partie la bonne conservation.

Les erreurs, dans ce domaine, sont onéreuses. Non seulement les emballages doivent être imperméables à l’eau et à l’air, à la graisse, aux acides, mais il est nécessaire qu’ils soient souples, afin d’enserrer très étroitement les produits, pour que les paquets ne contiennent pas d’air. De ce fait, l’hermétisme de la fermeture est très important.

Préparez les emballages

Suivant les produits, ce sera : des feuilles d’aluminium, de polyéthylène, de cellophane, qualité spéciale congélation, des sacs ou sachets en polyéthylène, en cellophane, en Rilsan (utilisé surtout par l’industrie) … Des récipients rigides : bocaux en verre, plats en aluminium, en carton plastifié, en matière plastique. Prévoyez des paquets correspondant à la quantité de nourriture nécessaire pour un seul repas et aussi peu épais que possible (sauf évidemment pour les grosses pièces : gigot, volaille…).

Emballez les produits

En chassant l’air des paquets, fermez-les avec un ruban adhésif, des bracelets ou, encore, des pinces en matière plastique. La cellophane peut être scellée au fer chaud. Prévoyez une dilatation de 10% pour les liquides.

Étiquetez chaque paquet

Nature, date de mise en conservation. Séchez soigneusement les paquets pour éviter qu’en gelant ils collent les uns aux autres.

Faites congeler en réglant le thermostat au point le plus froid

La rapidité de la congélation est un gage de succès.

Comment décongeler la nourriture ?

Les aliments peu volumineux seront cuits directement ou réchauffés à l’eau bouillante, à la friture. Les autres seront réchauffés à l’air libre ou, de préférence au réfrigérateur. Si vous êtes pressée, vous pouvez faire décongeler dans le four de la cuisinière faiblement chauffé. Ne recongelez jamais un produit, sauf si vous l’avez fait cuire entre-temps.

Les produits surgelés du commerce

Transportez-les très rapidement et rangez-les tout de suite. La durée de consommation est portée sur l’emballage : respectez ces indications.

Il est bien évident qu’il ne suffit pas de plonger dans l’eau, puis de faire geler une moule, une crevette, une orange coupée en deux ou des cerises pour obtenir des produits congelés de qualité parfaite. Avant congélation, il faut préparer et nettoyer les poissons, les légumes, les crustacés, les fruits, la viande, les disposer dans des récipients hermétiquement clos ou les envelopper dans des sacs en plastique ou des feuilles de papier d’aluminium ménager. Il faut aussi se rappeler que tous ces produits doivent être sains et dans un état de fraicheur absolument sans reproche.