vigne

La culture de la vigne en France

La culture de la vigne en France est limitée au nord par une ligne passant par Saint-Nazaire, Alençon, Beauvais, Laon et Mézières. Car il faut à la vigne une chaleur moyenne estivale de 18° C. Mais en espalier, ce sont les murs sud et c’est ce qui conviennent le mieux dans le Nord et le Centre. Mais l’ouest et l’est sont préférés dans les régions plus chaudes.

Tous les sols légers, perméables, qui se ressuient bien, qui s’échauffent promptement, se prêtent à la culture de la vigne.

Le Porte-greffe

Le greffage de la vigne est dû à l’invasion phylloxérique, qui a nécessité l’emploi de porte-greffe résistants. La greffe la plus couramment employée est la greffe anglaise. Le sujet est un rameau-bouture, non raciné. Puis le greffon est choisi dans un sarment de grosseur sensiblement égale et sur un cépage de la variété à propager. Mais l’exécution des greffes a lieu pendant l’hiver. Enfin, en sol calcaire, afin d’éviter la chlorose, il faut utiliser un porte-greffe résistant à cet élément. En sol humide, il est bon de drainer.

Les Cépages

Ils sont classés en deux catégories : cépages français, cépages hybrides.

Cépages français

Ce sont les plus anciennement cultivés. Ils donnent un raisin de bonne qualité, tant pour la consommation de bouche que pour la fabrication du vin. Ces cépages sont sensibles au phylloxéra, d’où la nécessité du greffage. Ils sont aussi sensibles aux maladies, d’où la nécessité de nombreux traitements.

Cépages hybrides ou producteurs directs

Ce sont tous les cépages qui possèdent une résistance plus ou moins grande au phylloxéra, aux maladies cryptogamiques et qui donnent un vin de qualité acceptable. Car un certain nombre d’entre eux donnent un raisin de table de bonne qualité.

La culture de la vigne

La vigne est cultivée en pleine terre (pour la fabrication du vin), en espalier ou en serre (pour la production de raisin de table).

Vigne en pleine terre

La forme donnée aux ceps varie suivant la région et la nature du sol. Puis le gobelet, la taille Guyot et le cordon de Royat sont les systèmes de taille les plus répandus.

Vigne en espalier

Pour produire du raisin de table, la vigne est conduite en cordons horizontaux, distants entre eux de 50 cm. Car sur ces cordons sont disposés les coursons ou branches fruitières qui supportent les grappes de raisin. Ces coursons se composent généralement de 2 sarments, dont l’un est considéré comme fructifère et l’autre comme sarment de remplacement. La vigne ne fructifie que le bois de l’année, né lui-même sur du bois d’un an. Cependant, quelques cépages seulement fructifient sur des sarments dits “gourmands”, issus du vieux bois.

Ce n’est pas le cas du chasselas, cépage le plus répandu le long de nos murs et qui demande une taille courte à 1 ou 2 yeux. Il s’agit, dans ce cas, d’yeux normaux, bourrillon non compris. C’est l’œil situé à la base des sarments, mais qui ne se développe que si les yeux normaux sont détruits par des circonstances atmosphériques défavorables. Les sarments issus de bourrillons ne sont du reste pas toujours fertile.

Les Parasites de la vigne son essentiellement l’altise, le mildiou, l’oïdium, la tordeuse.