boissons

Les boissons au quotidien

Nom donné à tout liquide qui se boit. Mais du point de vue physiologique, les boissons servent à remplacer dans l’organisme l’eau qui est rejetée constamment par l’accomplissement des fonctions vitales (respiration, transpiration, fonction urinaire). Il suffirait donc de boire de l’eau pure pour calmer la soif par quoi se traduit l’insuffisance de l’organisme en liquide. C’est, en effet, la seule boisson qui soit indispensable.

Hygiène des boissons

Il est nuisible de boire peu de temps avant les repas, car on provoque la sécrétion des sucs digestifs, qui se trouvent dilués avant d’accomplir leur office. Il est également nuisible de boire trop pendant les repas, pour la même raison. Boire frais est agréable, et une boisson froide, en petite quantité, stimule les fonctions digestives, mais l’abus des boissons glacées peut amener des troubles gastro-intestinaux. Il est également dangereux de boire une grande quantité de liquide glacé lorsqu’on a chaud. L’usage modéré des boissons fermentées n’offre que des avantages, mais leur abus et celui des eaux-de-vie, des liqueurs mènent à l’alcoolisme.

Classification des boissons

On classe les boissons en trois grandes catégories : les boissons non fermentées, les boissons fermentées puis les boissons alcooliques.

Breuvages non fermentées

L’eau

Lorsque celle-ci réunit les conditions de salubrité convenable, elle est la plus salutaire des boissons.

Eaux minérales

Les eaux minérales sont des eaux qui contiennent une proportion déterminée de sels minéraux. Elles peuvent être gazeuses ou non. La majeure partie des eaux minérales ne doit être consommée que sur avis médical. En revanche, un certain nombre d’eaux minérales sont utilisées couramment comme eaux de table sans présenter aucun inconvénient (Evian, Vals, Vittel, quelques eaux de Vichy, etc.). Les eaux vendues en bouteilles, sous les dénominations eau de source, eau minérale, doivent répondre aux définitions données de ces dénominations par un règlement du 12 janvier 1922.

La législation et les eaux minérales

L’étiquette portant l’inscription eau de source correspond à des eaux, bonnes pour l’alimentation humaine, introduites à leur lieu d’émergence, telles qu’elles sortent du sol, dans les récipients de livraison aux consommateurs, ou dans des canalisations les amenant directement dans ces récipients. Les dénominations eau minérale ou eau minérale naturelle (expressions synonymes) sont réservées aux eaux des sources dont l’exploitation a été autorisée, par décision ministérielle, dans les conditions prévues par les lois et règlements en vigueur. Les eaux minérales artificielles ou eaux artificiellement minéralisées sont des eaux potables auxquelles ont été ajoutées des matières minérales. Leur fabrication doit être autorisée, dans chaque département, par le préfet.

Boissons gazeuses

Il existe des eaux gazeuses naturelles et des eaux gazéifiées, que l’on trouve couramment dans le commerce. On peut aussi gazéifier le vin, la limonade, les jus de fruits, par introduction de gaz carbonique sous pression (soda, eau de seltz…). Les boissons gazeuses sont agréables et rafraîchissantes. Néanmoins, leur usage doit être modéré.

Boissons sucrées

On classe dans cette catégorie les sirops, que l’on consomme mélangés d’eau, et les jus de fruits naturels, que l’on consomme également mélangés d’eau, à laquelle on ajoute une forte proportion de sucre. Ce sont des boissons agréables et saines.

Jus de fruits (industriels)

Ces boissons, composées de jus de fruits, ont été traitées spécialement pour leur conservation. Il est recommandé d’en consommer beaucoup, bien que leur prix de revient soit plus élevé en France qu’à l’étranger.

Préparations aromatiques ou infusions

Ainsi sont désignés les breuvages obtenus par infusion. Le café et le thé sont des boissons stimulantes et agréables à condition de n’en pas faire excès.

Breuvages fermentées

Les boissons fermentées sont obtenues par la transformation que provoquent, au sein des liquides sucrés et dans des conditions déterminées de température, les levures ou ferments. Car le sucre en dissolution dans le liquide, sous forme d’eau pour la presque totalité, est transformé en alcool avec dégagement de gaz carbonique. Mais toutes les substances sucrées, les fruits, certaines graines peuvent subir une fermentation qui sert de base à la fabrication d’une boisson déterminée.

Les boissons fermentées les plus connues et les plus usitées sont : la bière, le cidre et le vin. On peut aussi faire des boissons fermentées à base de fruits (groseilles, framboises, prunelles, notamment). Ces fabrications tendent à disparaître devant l’augmentation de la production du vin, de la bière et du cidre. L’usage modéré des boissons fermentées produit sur l’organisme une action tonique et bienfaisante. L’abus, au contraire, peut amener des désordres d’autant plus rapides que la boisson est plus riche en alcool.

Boissons alcooliques

Les boissons alcooliques ou spiritueuses sont les boissons distillées. Elles comprennent les eaux-de-vie et les liqueurs. L’usage des boissons alcooliques doit être restreint. On ne doit d’ailleurs admettre à la consommation que des produits dont la provenance est garantie. Les eaux-de-vie fantaisie sont fabriquées à base d’alcools de qualité médiocre, auxquels on mélange des essences pour les parfumer. Les boissons alcooliques d’origine garantie, prises en petite quantité, sont agréables pour leur arôme et peuvent faciliter la digestion en activant les contractions de l’estomac. Leur usage immodéré est néfaste à l’individu lui-même et à sa descendance.

Boissons pour buffets et soirées

Citronnade (12 verres)

Frotter quelques morceaux de sucre sur 2 ou 3 citrons et les mettre dans une terrine avec 200 g de sucre, un demi-litre d’eau et le jus de 5 citrons. Puis laisser fondre au frais pendant deux heures. Enfin, ajouter du soda ou de l’eau de Seltz, ou de l’eau ordinaire. Servir avec un rond de citron dans chaque verre.

Orangeade (12 verres)

Opérer comme pour la citronnade. Ajouter à l’eau qui sert à faire fondre le sucre, une demi-bouteille de bon vin blanc et le jus d’un citron.

Marquise (12 verres)

Mettre dans un saladier de cristal 250 g de fraises des bois, 250 g de framboises, 300 g de sucre cristallisé, une bouteille de champagne, une bouteille de soda et quelques morceaux de glace. Puis couvrir, laisser infuser une heure. Ajouter un jus de citron. Servir dans des verres profonds en répartissant les fruits dans chaque verre ainsi qu’un morceau de glace.

Limonade

Citronnade bien gazeuse obtenue avec 1 litre d’eau gazeuse, 0,5 litre de sirop très sucré, le jus de 5 citrons et le zeste d’un citron.