groseilles

Les mariages heureux de la confiture

Voici quelques recettes sélectionnées pour vous, parmi des centaines d’autres. À vous aussi d’en inventer… C’est tellement facile d’utiliser une confiture de groseilles. Elle peut s’étaler au couteau. Se liquéfier à chaud pour constituer une sauce, se recuire sans problème quand elle fait partie des ingrédients d’une recette et elle rehausse toujours avec bonheur les plats sucrés ou salés qu’elle accompagne.

Avec les produits de la boulangerie

En tartines sur tous les pains pain blanc, pain bis, pain de seigle, pain de mie, toasts… Essayez la confiture de cassis ou de myrtilles sur le pain bis ou de seigle, la gelée de pommes sur le pain brioché, la confiture d’ananas sur le pain de mie, améliorée éventuellement par de petits morceaux d’ananas… Sur les biscottes et le pain d’épice, la confiture d’oranges, douce ou amère fait merveille. Avec les croissants et les brioches nous vous conseillons les confitures rouges traditionnelles, groseilles, fraises, framboises, cerises ou quatre fruits.

Avec les produits laitiers

La confiture dans le lait-boisson (une cuillerée par grand verre) permet de réaliser les plus amusantes boissons d’enfants. Avec un glaçon en été, petits et grands les apprécieront.

Pour cette utilisation, les gelées sont recommandées groseilles, cassis, framboises, etc. Vous pouvez également utiliser ces gelées pour réaliser des boissons en mélangeant une ou deux cuillerées à de l’eau gazeuse, de la limonade plate. Les confitures à fruits entiers mélangés aux yaourts seront très appréciées des enfants et constitueront un dessert économique. Pour cette utilisation, ne choisissez cependant pas les confitures de couleur trop foncée (mûres ou myrtilles, par exemple) qui donnent un aspect moins appétissant.

En revanche, la gelée de fruits rouges produit une couleur agréable à l’œil. Pour les bébés ou les jeunes enfants, les gelées peuvent servir à sucrer un fruit écrasé ou une compote de fruits cuits, par exemple banane écrasée avec de la confiture d’abricots et du jus d’orange. Compote de pommes mélangée à de la gelée de groseilles ou de framboises et quelques gouttes de jus de citron. Nombre de desserts à base de lait ou de crème demandent un peu de confiture pour les relever, crème à la vanille, crème Chantilly, flan, béchamel sucrée. Surtout lorsqu’on choisit des variétés au goût très fin comme myrtilles, framboises, mûres, cassis…

Avec toutes les glaces

Pour décorer et présenter une glace classique, à la vanille ou à base d’un parfum de fruit. On peut alors raffiner en faisant des mariages de parfums, glace aux fraises et confiture de framboises par exemple. Ou bien renforcer le parfum, glace au cassis plus confiture de cassis. Avec la vanille, tous les fruits se marient bien mais l’abricot est vraiment à la fois le plus classique et le plus réussi. Pour des compositions de coupes mélangées, comme savent si bien en imaginer les Américains, voici trois bons exemples :

  • Glace à la vanille + glace aux fraises + sauce faite de confiture de groseilles et décor d’amandes.
  • Une boule de glace au chocolat + glace à la vanille + banane en morceaux + confiture d’abricots ou d’oranges.
  • Glace à la vanille + glace au cassis + glace aux fraises + confiture de fraises et macarons.

Avec toutes les recettes classiques de pâtisserie et de dessers

En fourrage avec les génoises ou les biscuits de Savoie ainsi que les gâteaux roulés, les quatre-quarts avec lesquels il faut essayer un maximum de variétés. Dans les crêpes ou les omelettes sucrées, flambées ou non, ce sont les confitures de fruits rouges qui sont les plus agréables ainsi que celles de cassis et de myrtilles. En chaussons dans de la pâte feuilletée, les marmelades de pommes sont bonnes mais les confitures d’abricots, de pêches et toutes les prunes font merveille. En accompagnement de petits biscuits secs que vous confectionnerez vous-même à la maison, économiquement. En décoration et en sauce pour les entremets, gâteaux de riz ou de semoule, pain perdu, beignets. L’idéal est même de les garnir avec des morceaux de fruits assortis au goût de la confiture, charlottes, babas, diplomates se passent difficilement de confiture d’abricots.

Les recettes traditionnelles

Sur beaucoup de gâteaux, en garniture ou en glaçage. En particulier pour les tartes aux fruits. Pour leur donner cet aspect brillant si appétissant que vous admirez chez les pâtissiers, nappez légèrement le dessus du gâteau, après cuisson, d’un peu de gelée liquéfiée avec un peu d’eau tiède ou d’alcool (un tiers de liquide, deux tiers de gelée). Vous obtiendrez les meilleurs résultats en passant cette préparation au pinceau. Les sauces à la confiture parfumées à l’alcool accompagneront puddings, charlottes, entremets au lait, crèmes renversées, glaces. Cette sauce peut être à la framboise, à l’abricot, à la groseille. Ajoutez-lui quelques gouttes d’un bon alcool qui fera ressortir le goût fin du fruit de la confiture. Utilisez de l’alcool de prune avec toutes les confitures à noyaux, prunes, abricots, pêches. Du kirsch avec les confitures de fruits rouges, cerises, fraises, framboises, groseilles. Le rhum se marie très bien avec de la confiture d’ananas, de figues, d’abricots, etc. Des crêpes achetées toutes faites en sachet seront légèrement beurrées, garnies de confiture. Roulées, puis chauffées au four, arrosées d’un alcool et flambées sur la table.

La confiture a une autre utilisation

Rendre les restes de desserts ou d’entremets plus attrayants. Ainsi, si vous avez des morceaux de brioche, kouglof ou biscuit, coupez-les en tranches, recouvrez-les de confiture, parsemez-les d’amandes et passez-les au four quelques minutes. Un petit reste d’entremets au lait, gâteau de riz ou de semoule, ou crème, sera disposé dans des coupes individuelles ou dans des ramequins et nappé de confiture. Un reste de pâte sablée ou feuilletée sera étalée en couche mince, tartinée de confiture puis cuite au four et servie tiède.

Avec des fruits au sirop

Pour parfumer ou embellir une salade de fruits, rien ne vaut une cuillerée de confiture délayée avec un peu d’eau ou de sirop. Parfum choisi selon la dominante de goût que l’on souhaite obtenir.

Associée aux compotes

En faisant des mélanges de parfums, par exemple, compote de pommes et confiture de fruits rouges, compote d’abricots et confiture de myrtilles. Compote de cerises et confiture de fraises, confiture de pruneaux et confiture de pêches ou d’abricots. Confiture de prunes fraîches et confiture de quetsches…

Pour présenter certains fruits frais ou en conserve

Dans le creux d’une tranche d’ananas ou au milieu d’un melon ou d’un ananas fraise dans le cœur de gros oreillons d’abricots ou de pêches… Au milieu d’une pomme cuite au four.

Avec les plats en sauce… Groseilles

N’oublions surtout pas que les confitures sont le raffinement de certains plats de grande cuisine. C’est ainsi que les confitures d’airelles, de myrtilles, de groseilles accompagnent de nombreux gibiers dont le chevreuil et le sanglier. La gelée de groseilles se sert avec le rôti de porc, de veau, de mouton froid et le gros gibier. La confiture peut aussi en petite quantité, aider à parfaire une recette de canard à l’orange aux cerises, porc à l’ananas, pintade aux abricots…