appellations

Quels sont les divers types de vins et appellations ?

On trouve de nombreux types de vins, d’appellations et de nombreuses façons de faire ces vins. La liste est longue et ne peut pas prétendre être exhaustive !

Les vins doux naturels

Ce sont des vins qui, après fermentation, ont acquis une richesse alcoolique élevée, tout en conservant une notable quantité de sucre. Les vins doux sont le moût de raisins frais en cours de fermentation, destiné à la consommation. En réalité, le vin doux est tout simplement du moût dont la fermentation n’est pas encore achevée.

Le vin de liqueur

C’est du vin obtenu en abandonnant le moût de raisin à la fermentation jusqu’à ce que cette dernière s’arrête, parce que la richesse alcoolique devient maximum et empêche les levures de travailler. Ce résultat ne peut être obtenu qu’en faisant fermenter des moûts assez riches en sucre pour que le vin alcoolique conserve en outre une quantité de sucre suffisante pour lui donner les qualités qui le font dénommer commercialement « vin de liqueur ».

Ils sont produits par certains cépages, tels que les muscats, clairettes, picardans, tokays, etc., qu’on laisse mûrir d’une façon extrême.

Les vins de paille

Ils sont produits par des raisins qu’on a laissés sécher sur la paille, de façon à les rendre plus sucrés en faisant évaporer une certaine quantité d’eau que contient le raisin.

Les vins mousseux et les vins de Champagne

Ce sont des vins de deuxième cuvée ou vins de sucre, ou encore vins de marcs. Boissons obtenues en faisant fermenter des marcs, pressurés ou non, en présence d’un mélange d’eau et de sucre.

Le Champagne

On classe généralement les appellations d’origine de la manière suivante :

Les vins de Bordeaux

  • Les principales appellations contrôlées de la région de Bordeaux sont les vins de Médoc qui sont des vins rouges racés, fins, délicats, bouquetés. Les plus grands proviennent du haut Médoc, et notamment de Pauillac, de Saint-Estèphe, de Saint-Julien et de Moulis.
  • Les vins de Graves qui comprennent de très élégants vins rouges et de grands vins blancs, pour la plupart secs.
  • Les vins de Sauternes et de Barsac qui sont de très grands vins blancs liquoreux, leur sève et leur bouquet sont inégalables.
  • Les vins de Cérons forment une heureuse transition entre les vins blancs de Graves et ceux de Sauternes.
  • Les vins de Saint-Emilion, de Pomerol sont de très grands vins rouges, puissants et bouquetés. Les vins des diverses appellations du Saint-EmiIionnais, des côtes de Fronsac et de Canon-Fronsac leur sont apparentés.
  • Les vins de Sainte-Croix-du-Mont, de Loupiac sont grands vins blancs liquoreux.
  • Les vins des premières côtes de Bordeaux sont de très bons vins rouges, vins blancs liquoreux, dont certains sont très remarquables.
  • Les vins rouges et blancs de Blaye, de Bourg et des Graves, de Vayres, les vins blancs de l’Entre-Deux-Mers, de Sainte-Foy, Bordeaux, des côtes de Bordeaux, Saint-Macaire sont d’excellents vins de table, de même que les vins rouges et blancs portant les appellations bordeaux supérieur, bordeaux-clairet, bordeaux.

Les vins de Bordeaux et leurs utilisations

La gamme très complète des vins de Bordeaux permet d’y trouver tous les éléments pour accompagner de façon parfaite les différents mets servis au cours d’un repas ou d’une réception. Outre leur appellation d’origine, les grandes bouteilles de bordeaux sont présentées sous le nom du « château », c’est-à-dire du « cru » dont elles proviennent. La célèbre « classification de 1855 » a rangé les grands crus de la rive gauche en cinq catégories de crus rouges, dont quatre premiers et quinze seconds, et les crus blancs de Sauternes et de Barsac en trois catégories : un premier cru supérieur, dix premiers crus, quinze seconds.

Les vins de Bourgogne

On distingue les vins de la basse Bourgogne, de la haute Bourgogne, du Mâconnais et du Beaujolais.

La basse Bourgogne

Les vins de la basse Bourgogne sont entièrement dans le département de l’Yonne et doivent leur réputation aux grands vins blancs de Chablis. Les crus les plus réputés de cette région sont récoltés dans les lieux-dits comme Vaudésir, les Preuses, les Clos, les Grenouilles, Bougros, Valmur, Blanchots. Cette région produit également des vins rouges, grands ordinaires de table.

La haute Bourgogne

Les vins de la haute Bourgogne sont ceux qui sont récoltés dans le département de la Côte-d’Or. On leur annexe généralement les vins produits dans la région de Mercurey, en Saône-et-Loire. Ils sont habituellement divisés en vins de la côte de Nuits, qui comprennent les villages de Fixin, de Gevrey-Chambertin (avec ses crus célèbres Chambertin, Chambertin-clos de Bèzes et des diverses autres grandes appellations), de Morey-Saint-Denis (avec le clos-Saint-Denis, le clos-de-Tart, le clos-de-la-roche), de Chambolle-Musigny (avec ses célèbres crus de Musigny, et les Bonnes-Mares), de Vougeot (avec le clos-de-Vougeot, dont la renommée est universelle) de Flagey-Echézeaux (Echézeaux et grands Echezeaux), de Vosne-Romanée (Romanée, Romanée-Conti, Romanée-Saint-Vivant Richebourg, la Tâche) et Nuits-Saint-Georges. Certains vins de cette commune sont récoltés sur le territoire de Premeaux. Dans la côte de Nuits, les communes de Fixin, Brochon, Prissey, Comblanchien, Corgoloin vendent leurs vins sous l’appellation vins fins de la côte de Nuits.

Les côtes de Beaune

Les vins de la côte de Beaune, comprenant les vins d’Aloxe-Corton (Corton, Corton-Charlemagne), Pernand-Vergelesses, Savigny, Beaune, Pommard, Volnay, Monthelie, Auxey-Duresses. Toutes ces communes produisent surtout de très grands vins rouges, à l’exception du Corton-Charlemagne, qui est un vin blanc. Avec Meursault, nous entrons dans la région des grands vins blancs, qui se poursuit par Chassagne et Puligny-Montrachet (Montrachet, Chevalier-Montrachet, Bâtard-Montrachet). Mais Puligny, et surtout Chassagne, produisent également d’excellents vins rouges, de même que Santenay, dernier village de la Côte-d’Or.

Les hautes côtes de Beaune

Les vins des hautes côtes de Beaune, de Nuits et de Dijon, comprenant surtout de grands ordinaires ainsi que des Bourgognes rouges et blancs, des bourgognes Passe-Tout-Grain et des Bourgognes Aligotés.

Région de Mercurey

Les vins de la région de Mercurey, avec ses excellents vins rouges de Mercurey et de Givry, et ses vins blancs de Rully.

Le Mâconnais

Pour les vins du Mâconnais, la région du Mâconnais s’étend de Tournus jusqu’un peu au sud de Mâcon, elle produit d’excellents vins rouges, mais est surtout connue par ses grands vins blancs de Pouilly-Fuissé.

Les côtes du Rhône

Les vins des côtes du Rhône se trouvent en descendant le Rhône, on rencontre successivement, sur les coteaux qui le longent, les vins suivants : sur la rive droite, à 30 km au sud de Lyon, Côtes-Rôties, puis Condrieu et Château-Grillet. En face de Valence, Cornas et le mousseux Saint-Péray. Dans le Gard, les rosés Lirac et Tavel. Sur la rive gauche, près de Tain, il y a Hermitage, Crozes-Hermitage. Entre Orange et Avignon, Châteauneuf-Du-Pape. Enfin, en Vaucluse, les vins doux naturels du Rasteau.

Les vins de Touraine

La Touraine est un pays à vins par excellence et a ce privilège de posséder non pas un vin, mais toute une gamme de vins, fruités et légers, puissants et moelleux, qui égaient et flattent le palais par une saveur spéciale de terroir extrêmement agréable. Il existe en Touraine cinq appellations d’origine contrôlée, provenant de Vouvray, de renommée mondiale, et Montlouis, pour les grands vins blancs, Chinon, Bourgueil et Saint-Nicolas-de-Bourgueil, pour les grands vins rouges, et une sixième appellation d’origine contrôlée, plus générale qui est Coteaux-De-Touraine, pour des vins blancs, rouges et rosés, eaux-de-vie des coteaux de la Loire, pour les alcools. De plus, une gamme très étendue de vins de grande consommation, récoltés dans presque toutes les communes de Touraine.

Les vins d’Anjou

Le vignoble angevin présente toute une gamme de produits de qualité. Différentes appellations d’origine contrôlée en soulignent, avec l’aire de production, les caractères distinctifs, ce sont, les Coteaux-De-L’aubance (demi-secs), les Coteaux-Du-Layon (liquoreux), les Coteaux-De-La-Loire (corsés), les Coteaux-Du-Loir (fruités), les Coteaux-De-Saumur, Coteaux-Du-Thouet, Coteaux-De-La-Dive (généralement secs). Le rosé d’Anjou (frais) et le rosé de Cabernet (élégant, fruité) sont aussi recherchés. La région de Saumur, déjà renommée pour ses excellents vins mousseux, offre également des vins rouges fins et parfumés.

Les vins de Lorraine

Ils sont légers, mais très agréables à boire, les vins rouges sont excellents, d’un goût franc et agréable. Les meilleurs vins sont surtout ceux de la vallée, les vins gris et les clairets sont bien connus et très appréciés. En Lorraine, on prépare des vins nouveaux en assez grande quantité. Alors qu’en Lorraine les vins rouges dominent, en Alsace, au contraire, on trouve surtout des vins blancs. Les crus les plus réputés sont : le Sylvaner, le Riesling, le Traminer, le Muscat et le Tokay d’Alsace.

Les vins du Midi, Languedoc, Provence

Le vignoble méditerranéen s’étend des Alpes aux Pyrénées-Orientales, entre les montagnes et la mer. Il produit, dans ses garrigues et dans ses plaines, avec ses 6 départements viticoles (Aude. Hérault, Gard, Bouches-du-Rhône, Pyrénées-Orientales, Var), plus de la moitié de la récolte annuelle de vin de la France. C’est un pays de monoculture, la vigne règne en maîtresse et commande à toute l’activité agricole et commerciale de la région. Béziers, Montpellier, Nîmes, Narbonne, Sète sont autant de capitales des vins du Midi, de ce bon vin de consommation courante, pourvoyeur quotidien de tant de tables françaises.

Le Midi n’est pas seulement le grand producteur de vins de plaine, il a aussi des vins de pays de coteaux ayant chacun leur caractère propre et capable de satisfaire les gourmets les plus exigeants. Certains appartiennent à la catégorie des vins délimités de qualité supérieure (V.D.Q.S.) qui, sous le contrôle de leur Fédération nationale, sont garantis par un label syndical de qualité. Minervois, Corbières, Saint-Georges, Marseillan, Costières- Du-Gard, Côtes-De-Provence, Coteaux-Varois.

Les cépages du midi

Enfin, à côté des muscats célèbres (muscat de Frontignan de Lunel, etc.), d’autres vins bénéficient de la protection qui s’attache aux appellations contrôlées : clairette du Languedoc, de Bellegarde, Fitou, Palette, Bandol, Cassis, Bellet. Pour les vins doux naturels et vins de liqueur (Banyuls, Maury, Rivesaltes, Côtes-d’Agly, Côtes-Du-Haut-Roussillon). Il faut remonter très loin dans l’histoire pour trouver l’origine des titres de noblesse dont s’enorgueillissent les vins doux naturels du Roussillon. Les vignobles de cette région s’étagent en terrasses escarpées sur les coteaux ensoleillés surplombant la mer, comme à Banyuls, ou accrochés sur les derniers contreforts des Pyrénées. Les raisins, d’une grande finesse, sont issus de plants nobles comme le Muscat, Grenache, Maccabéo, Malvoisie.

La vinification des vins du midi

Grâce à une vinification spéciale et rigoureusement contrôlée, Ils donnent des vins doux naturels, des vins de liqueur, dont la seule commune mesure est la perfection, chacun des terroirs délimités confère au vin qu’il a produit un bouquet très particulier. Les vins doux naturels des Pyrénées-Orientales deviennent remarquables quand ils sont soumis au vieillissement et acquièrent, dans certaines conditions, un goût inimitable appelé « goût de rancio ». La diversité des types de vins doux naturels permet de leur donner une place de choix aussi bien comme vins de dessert que comme vins apéritifs. Le Muscat de Frontignan : parmi les vins de dessert, le frontignan mérite une mention spéciale. Il doit sa renommée à son cépage, le petit muscat doré dont le vin parfumé est universellement connu. Très fruité, il semble, à la dégustation s’écouler à l’instant même de la grappe.