Angoumois

L’Angoumois et ses alentours l’Aunis et la Saintonge

Sans être très riche en spécialités culinaires, la cuisine de l’Angoumois est bonne et saine. Par exemple, dans les vieilles auberges, on y déguste des spécialités très typiques. Les cagouilles (escargots petits gris) sur le gril ou sautées et farcies, le confit de canard aux pommes de terre…

Le civet de lièvre à l’Angoumoise au sang, au vin d’Angoumois et à la gelée de groseilles… La friture de Charente (au persil)… La tourtière, qui est un vol-au-vent de pâte feuilletée garni d’un ragoût de poulet aux salsifis.

L’alimentation dans l’Angoumois :

Il faut retenir, à la gloire de cette région une exquise collection de pâtés.  Par exemple, les pâtés de foie gras truffé, de Barbezieux et d’Angoulême… Les pâtés de foie gras et de perdreaux de Ruffec… Les pâtés d’alouettes d’Exideuil ou la galantine truffée d’Angoulême. Il y a aussi les fritures de truites de la Touvre, et les fromages de Ruffec.

Le Porc

Parmi les apprêts spéciaux du porc sont à signaler les grillons et gros grillons (rillons), et le gigorit, qui est la fressure des Angevins. On aime, dans les campagnes, l’ail rôti sur la braise, qu’on mange accompagné de beurre frais. Il ya aussi la farée, qui est une préparation spéciale du chou farci. Ensuite, le fromaget, ou gâteau au fromage. C’est une sorte de tarte dont la garniture est faite de fromage de Ruffec, pétri avec des œufs, de la crème et du sucre. Il y a aussi les merveilles qui sont le dessert obligé des jours gras. Enfin, Angoulême a la spécialité des tartelettes et du chocolat au cognac.

 

 

Les boissons dans l’Angoumois :

Les vins sont peu réputés pour la consommation. Mais à peine peut-on citer, comme crus locaux, les vins blancs de Saint-Brice et les vins de Sainte-Radegonde, près de Barbezieux. Mais ils sont hors de pair pour la distillation, puisqu’ils donnent le cognac.

Le Cognac

Le Cognac est cette eau-de- vie qui n ‘a pas son égale dans le monde. De ce fait, elle porte, dans les pays les plus lointains, la renommée de la production française. Cette eau-de-vie ne peut être obtenue que dans une aire de production strictement délimitée. C’est la région de Cognac, qui s’étend à peu près sur les anciennes provinces d’Angoumois, Aunis et Saintonge. Par conséquent, ces anciennes provinces correspondent aux départements de Charente et de Charente-Maritime. Elle est divisée en sous-régions ou “crus” disposées d’une manière concentrique autour de sa capitale, Cognac. L’Angoumois possède le plus renommé de ces crus : la grande Champagne. Mais aussi la majeure partie de la petite Champagne, des borderies et des fins bois et la partie orientale des bons bois.

Le pineau des Charentes

C’est un vin de liqueur délicieux, le pineau des Charentes, est préparé dans la région.

L’Aunis et la Saintonge

Au cours des siècles, ces trois provinces ont évolués territorialement.

C’est d’abord un pays de pâturage et d’élevage. On élève les bovins pour la production du lait, on y prépare les moules rôties, la soupe aux couteaux, les ragoûts et les matelotes de poissons. Les fricassées de volaille, les civets de gibier et les pâtés sont savamment préparés. Parmi les pâtisseries et confiseries, citons : les jouasses, les coireaux à la farine de maïs, la galette ou tourteau, les gâteaux d’assemblée, pâtisserie sèche avec angélique, les gâteaux de Pâques, les brioches, etc.

Comme dans l’Angoumois, les vins sont de bonne qualité, sans plus, pour la consommation. A peine y a-t-il lieu de signaler ceux des coteaux de Gémozac et les vins blancs de l’île d’Oléron. L’île de Ré donne un vin parfumé de sart ou goémon, dont le goût prononcé de terroir réjouit les autochtones. Mais les vignes fournissent surtout des vins de distillation, qui donnent l’eau-de-vie incomparable qu’est le cognac.

L’Aunis et la Saintonge constituent la partie occidentale de la région délimitée de Cognac, que complète, à l’est, l’Angoumois. L’Aunis comprend la presque totalité des crus des bois ordinaires et bois communs et une partie des bons bois, tandis que la Saintonge est principalement composée de la sous-région des fins bois, avec une notable partie des bons bois et des crus supérieurs de petite Champagne et borderies. Mais le cœur de cette région se trouve en Angoumois, avec la ville de Cognac et la grande Champagne. Un vin de liqueur délicieux, le pineau des Charentes, est aussi préparé dans la région.