Franche-Comté

La Franche-Comté

La Franche-Comté s’étend sur les départements du Doubs, du Jura, de la Haute-Saône, du Territoire de Belfort. Sa préfecture est Besançon.

L’alimentation en Franche-Comté :

Les spécialités culinaires sont extrêmement variées, en raison de la diversité des productions agricoles. C’est un pays d’élevage pour la production laitière et la fabrication du fromage de gruyère. Aussi, la crème et ce fromage sont-ils largement utilisés.

La première accompagne les poissons des lacs et des rivières… Ainsi que les morilles, très abondantes sur les plateaux du Doubs et du Jura. Le second est consommé en nature et se retrouve dans certains plats régionaux comme la “fondue”, à côté du fromage de gruyère, on produit dans le sud du département du Jura un fromage bleu (à moisissures internes) dit fromage de Septmoncel.

La cancoillotte, ce fromage obtenu par la cuisson d’un caillé ayant subi une longue fermentation en vase clos, trouve encore des amateurs, bien que son aire de production soit restreinte. Il y a aussi le beurre des élevages de montagne qui est très apprécié des amateurs.

La production laitière en Franche-Comté

Avec le lait et la crème, on traite également le cacao. Aussi, de grandes chocolateries sont venues s’installer à Morteau et à Pontarlier.

L’utilisation des sous-produits laitiers est une cause de l’extension de l’élevage du porc. Les saucisses et les jambons fumés de Morteau et de Montbéliard sont très appréciés.

Les boissons en Franche-Comté :

Les coteaux de certaines régions du Doubs et surtout du Jura produisent des vins frais, légers, ordinairement blancs ou rosés, dont le vin d’Arbois est le type le plus connu. La région de Château-Chalon est réputée pour ses vins jaunes, fabriqués avec des raisins blancs.  La maturité de ces raisins est poussée sur le cep jusqu’à la gelée. Il y a aussi les vins de paille sont obtenus par la vinification des raisins ayant séjourné plusieurs mois sur une couche de paille. Ils sont extrêmement liquoreux.

Les eaux-de-vie

Les fruits, les plantes aromatiques des plateaux sont transformés en eaux-de-vie et en liqueurs, les  de Fougerolles et les liqueurs de Pontarlier sont bien connus. Des brasseries importantes traitent une grande quantité de bière à Sochaux et à Besançon. Pour en terminer avec les boissons, signalons que le lait est utilisé à cet usage dans un grand nombre de fermes de montagne, surtout en hiver.